Une belle robe de mariée connectée

Eva PINTO

Bonjour Eva, vous êtes actuellement, étudiante à l’IIM. Quel a été votre parcours, vos spécialisations à l’IIM ? Bonjour, alors je suis en 3ème année à l’IIM en Communication Visuelle.
J’ai fais un baccalauréat professionnel dans le domaine de la communication, puis j’ai décidé d’intégrer l’IIM.
Qu’est-ce qui vous a amené à travailler sur ce projet ? (concours, projet d’école, ou initiative personnelle) C’est Patricia Gallot-Lavallée qui m’a poussé à prendre ce projet en main. Elle allait se marier et m’a dit qu’elle voulait faire quelque
chose de différent, d’ hors normes si vous voulez. Elle est a su déceler chez moi une capacité créative, je dirais. Elle a senti mon
potentiel un domaine qui m’était alors totalement inconnu : les objets connectés.
Comment vous est venue cette idée de la robe connectée ? Patricia m’a dit que j’avais carte blanche, elle m’a simplement dit : « Eva, fais-moi quelque chose de différent. Je veux que les gens se disent « Wahou » c’est vraiment cool ! »

Du coup, j’ai commencé à bosser, jour et nuit, je vivais robe de mariée, je mangeais robe de mariée… C’était vraiment absorbant
comme projet. Et j’ai rapidement eu le déclic en regardant ce qui existait ou non dans l’univers du mariage. Au bout de deux semaines, j’ai dit à Patricia : Je vais illuminer ta robe !
Quels ont été les acteurs clés de ce projet ? (étudiants, professeur, écoles) Bon je vais certainement me répéter, mais Patricia étant mon professeur et ma cliente sur ce projet, le challenge était d’autant plus
compliqué. Néanmoins, elle m’a laissé carte blanche sur le choix de mon équipe et sur les gens que j’avais envie d’impliquer dans le
projet.

Leslie, étudiante à l’iim en 3e année de Communication Digitale. C’est mon binôme, on est un peu comme le ying et le yang en fait !
Elle, la force tranquille et moi l’explosive. Elle m’aidait pour tout, des photos jusqu’a la couture, mais son domaine de prédilection c’était la rédaction des articles sur notre blog !

Il y avait aussi Alexis Massol, étudiant en 2e année à l’ESILV, notre super ingénieur sans qui rien aurait été possible.
Adrien Bonnet, 3e année à l’IIM, développeur web qui a codé l’application reliée à l’une des robes.

Nicolas Renoncet, étudiant en 3e année à l’IIM en Communication Digitale s’occupait de la partie communication du projet sur les
réseaux sociaux.
Quel est le principe de fonctionnement de cette robe connectée ?Alors ! Nous avons conçu 3 robes jusqu'a présent :

- La robe qui réagit aux émotions de la mariée ( Celle porté lors d'un vrai mariage )
" La robe s’illumine dès que le marié s’approche de sa promise et quand cette dernière ressent des émotions. Le procédé ? De la fibre optique et des capteurs placés sur le couple."
- La seconde robe s'illumine avec des Leds colorés
"Ce second prototype moins interactif que le précédent illumine la robe de façon aléatoire"
- La robe en papier connecté
"Cette dernière est certainement la plus originale des 3, intégralement en papier cette robe à été conçu pour un shooting photo.

Après l'avoir designé, j'ai proposé à un artiste papier de la modéliser. Sous celle-ci, plusieurs mètres de câble orné de Leds s'illuminaient via une application.

Quand les gens "swippe" sur leurs écrans la robe s'illumine et plus le nombre d'utilisateurs augmente, plus les effets sur la robe se multiplie jusqu'à ce qu'elle scintille comme une pluie de paillettes."
Quels outils avez-vous utilisé pour mener ce projet à terme ?Je crois que le meilleur atout que j’ai pu avoir pour mener à bien ce projet c’est sans aucun doute la communication. Si demain vous
souhaitez réussir un projet, vous êtes dans l’obligation d’échanger avec les autres et vous remettre constamment en question.
Comment le FabLab vous a aidé à développer votre projet ? J’adore le FabLab ! Il est évident que sa présence à l’école est un atout. En sachant qu’il comprenait tout le matériel nécessaire pour
développer ce projet, et que je disposais de toutes les ressources nécessaires, c’était génial !

Je pense que sans cet espace rien ne serait arrivé. J’ai rencontré des gens incroyables, tous plus volontaires les uns que les autres. Au-delà d’être un endroit d’échange pour nos réunions, c’était un espace de rencontre, un lieu de partage et d’échange culturel.
Y avait-il un fossé entre ce que vous appreniez en tant qu'étudiante et ce que vous deviez faire dans le cadre du projet ? Cela vous
a-t-il permis développer de nouvelles compétences ?
Et comment ! L’ IIM n’avait pas encore ouvert sa filière Design Interactif, et je n’avais jamais touché aux objets connectés, j’étais larguée !

J’ai eu peur de me planter tellement de fois. Et puis mon imagination n’avait pas de limite, je créais et imaginais des choses en ne
sachant même pas si elle était vraiment réalisable. Avec Leslie, on appelait ça « les problèmes », on avait tout le temps des problèmes haha. Mais on s’en sortait à chaque fois.

J’ai appris à gérer un projet en premier lieu, et j’ai commencé à m’intéresser de près au design interactif et émotionnel mais également aux possibilités que je pouvais avoir en alliant mode et technologie.
Quelles principales difficultés avez-vous rencontrées dans la réalisation de ce projet ? Le manque de temps, je dirais. Tout allait tellement vite, j’ai imaginé les robes au début du mois de janvier et la première devait être
prête pour le mois d’avril. Inutile de préciser que ce laps de temps était déstabilisant. Mais notre mariée à eu sa robe en temps et en
heure, heureusement !
Qu’avez-vous retiré de cette expérience ? Avez-vous de nouveaux projets à l’esprit ? J’ai grandi. J’ai ouvert mon esprit à tellement de choses en même temps, c’est incroyable comme un espace qui regorge de créativité et de savoirs faire si différent les uns des autres peut vous inspirez.

Je pense que si je devais tirer une conclusion de cette expérience, c’est qu’il ne faut jamais baisser les bras, même si c’est dur, très dur ! Mais quand tu bosses et que tu crois en ton projet et en toi : ça marche !

Et oui, l’aventure continue ! Nous travaillons sur de nouvelles robes de mariées ! Toujours plus lumineuses !

À bientôt :)


robe bridzelia 1robe bridzelia 2

Réagir à propos du projet